Booming valorise les savoir-faire des seniors

A Aix-en-Provence, la Société Booming valorise les savoir-faire des seniors

Cette société aixoise propose à de jeunes retraités des missions dans leur ancienne boîte. Chacun est gagnant !

Depuis 2009, environ trois actifs sur dix sont amenés à prendre leur retraite, soit 700 000 personnes chaque année. Une perte de compétences sans précédent pour les entreprises françaises !


Booming, premier employeur de futurs et de jeunes retraités, facilite la mise en relation des entreprises et des seniors actifs, bref un écosystème innovant et avantageux pour les deux parties.

"J'ai créé Booming par esprit de contradiction, témoigne Nicolas Chanut, le fondateur de la jeune société aixoise qui a travaillé une dizaine d'années dans la pétrochimie.
Les autres collaborateurs qui étaient plus âgés que moi, voyaient arriver la retraite avec anxiété, se demandant ce qu'ils allaient pouvoir bien faire, le moment venu. J
e voulais donc faire quelque chose pour cette population souvent discriminée et écornée. Ce sont pourtant des gisements, des pépites de savoir-faire et de savoir-être
."

Et d'ajouter : "La démographie s'est inversée. On va se retrouver avec plus de gens qui quittent le monde du travail que ceux qui y entrent. J'ai donc développé Booming sur ces bases-là. Nous travaillons avec les DRH pour repérer les futurs retraités."

60 "boomers" en action

Alors comment ça marche ?
"Les boomers deviennent en fait nos salariés et ils réalisent des missions chez leurs anciens employeurs, poursuit Nicolas Chanut. Nous n'avons pas que des retraités, nous avons également des demandeurs d'emploi seniors. Nous avons actuellement 60 boomers en mission et un portefeuille de 200 qui peuvent intervenir si besoin. Nous espérons doubler l'activité d'ici la fin de l'année."

Les secteurs concernés ?
"On s'adresse à l'ensemble des compétences, souligne le fondateur de Booming. Pour le moment, les secteurs les plus demandés sont les banques et les assurances. Nous répondons à une dizaine de métiers, du conseil en clientèle au directeur d'agence. Mais notre champ d'activité est très large, cela va de l'agroalimentaire au secteur du luxe en passant par l'industrie."

Les avantages ?
"Nos boomers ont en règle générale des missions de 5 à 6 mois à temps partiel, explique le patron. Ils travaillent en fait 3 à 4 jours par semaine. Il s'agit pour eux d'un complément de revenus qui s'intègre dans le cumul emploi-retraite. Vous savez, toutes les réformes du travail autour des seniors n'ont pas fonctionné. On a vraiment besoin de compétences sur l'ensemble des métiers, c'est du bon sens." Alors pourquoi ne pas les utiliser ?

Par Geneviève Vanlede
La Provence

 

Commentarires SeniorFlex 
C'est la démarche que Flexsenior desire mettre en place en proposant le portage salarial ou le groupement d'entreprise ou le principe des contrats de mission.
Mais en Belgique la délégation de personnel est réservée aux Sociétés d'intérim et la loi n'admet le contrat de mission que si vous êtes vous même installé comme independant !

Mais le plus important dans cette expérience est bien qu'elle montre que les seniors compétents sont recherchés mais sous un autre type de contrat de travail

 C'est la raison de notre partenariat avec le réseau Sequoia - Essayer Sequoiaways.be !

https://www.sequoiaways.be/fr/sequoia-reseau 

 

A propos

Nous sommes des femmes et des hommes de bonne volonté, luttant en Belgique et en France, depuis 2003, contre la discrimination par l'âge dont font l'objet les seniors et pour la liberté de choix de ceux qui désirent continuer à exercer une activité lucrative après 45 ans, sans subir rejets, préjugés, pénalités ni contraintes administratives.

Suivez-nous