Afin de faire face au manque de main d'œuvre qualifiée, mais également afin d'assurer la transmission du savoir-faire de ses horlogers expérimentés aux jeunes arrivants, la marque de montres suisses haut de gamme Hublot conserve au sein de ses salariés 10% d'ouvriers âgés de 65 ans et plus.
Un choix stratégique pour une entreprise en pleine expansion.

 

Dans de nombreux domaines d'activités –et notamment dans l'horlogerie-, la transmission du savoir-faire de génération en génération est devenue problématique.

Afin de faire face à cette situation, Jean-Claude Biver, patron à l'origine de la renaissance de la marque Hublot, conserve et/ou (ré)embauche un certain quota d'ouvriers ayant l'âge de la retraite.

Ainsi, sur les 70 employés de cette manufacture helvète, 10% ont plus de 65 ans… Et ce taux devrait encore augmenter.
Jean-Claude Biver estime que les débutants ont tout à apprendre des anciens. « Ils ne doivent pas les considérer comme des concurrents, mais plutôt comme des alliés » affirme le chef d'entreprise dans un article du magazine suisse Migros.

De fait, parmi son personnel senior, on trouve –entre autre- : un responsable de production (en place chez Hublot depuis 22 ans qui n'avait « aucune envie d'arrêter » et qui forme son successeur); un responsable des ventes Moyen-Orient (qui connaît bien la mentalité de cette région du monde et qui possède une solide expérience dans le domaine horloger); ou encore, un retraité expert dans la construction d'une manufacture horlogère (qui supervise la mise en place de la nouvelle usine de la marque). .../...

 

lu sur le ste de senioractu.com