INFORMATIONS BELGIQUE

Election2012- Réponses du PS au Questionnaire SeniorFlex

 Chère Madame Robert,
 
J'ai bien reçu votre message qui a retenu toute mon attention.

Nous sommes heureux d'avoir participé à cette initiative citoyenne. Pour le PS, nos aînés doivent occuper pleinement leur place au sein de notre société, et le relais d'informations spécifiques rejoint cet objectif.
Je vous communique donc ci-dessous les réponses relatives aux diverses questions que vous nous avez soumises.

1. Comment inciterez-vous les entreprises à mieux gérer leurs besoins en compétences, à lutter contre la discrimination par l'âge et à diffuser des exemples de bonnes pratiques ?

 Afin de répondre au défi du travail des seniors, le PS a porté les mesures suivantes dans l'accord de Gouvernement :

· Le SPF emploi mettra à disposition des entreprises un modèle de plan pour l'emploi des seniors.
Via la concertation sociale, les entreprises devront conclure un plan concret et adapté à leur taille pour le maintien à l'emploi des travailleurs âgés ;
·  Le bilan social fera également apparaitre une ventilation des données en fonction de l'âge des travailleurs ;

·  La législation sera adaptée pour que les entreprises qui procèdent à un licenciement collectif respectent la pyramide des âges interne à l'entreprise. A défaut, une cotisation supplémentaire sur les prépensions ou un remboursement des réductions de cotisations dont l'employeur a bénéficié pour les travailleurs âgés licenciés sera mis en place par le Gouvernement ;

·         Enfin, le bénéfice de la mesure Activa sera étendu aux prépensionnés.

   2. Comment comptez-vous donner une impulsion nouvelle au travail des seniors ? Vos candidats sont- ils prêts à susciter et réaliser une grande campagne de communication sur le thème     « les Seniors, une ressource et non une charge » ?

Il est bien évident que les seniors sont une ressource et que l'augmentation de l'espérance de vie est une opportunité. Si les candidats sur les listes PS sont sollicités en ce sens, nous sommes certains qu'ils répondront positivement.

3.  Comment vos candidats comptent-ils organiser l'accueil et le soutien concret des seniors qui désirent rester actifs ? Quelles actions  de terrain  prévoyez- vous pour encadrer l'offre et la demande de compétences diverses ?

Il est important de privilégier au sein de la commune, une approche transversale de la politique des aînés afin de mieux les y impliquer et d'encourager toutes les formes de participation.
Pour cela, le PS propose de:  
·    développer un plan local en faveur des aînés « ville/commune/région amie des aînés » ;

·   renforcer la participation des aînés à la vie politique locale et dans les différentes structures communales et para communales, notamment par l'instauration d'un Conseil consultatif communal des aînés

·   mettre en place au sein de la commune une personne de référence « aînés actifs », avec pour mission d'orienter et d'informer les aînés sur l'ensemble des activités et des services à leur destination, ainsi que de servir de médiateur en cas de difficultés avec un service public. Cette personne de référence agira en concertation avec le Conseil consultatif ou la plate-forme communale des aînés ; 

·   créer des « maisons communautaires », lieux de vie où sont proposés aux aînés, régulièrement et en groupe, la possibilité d'un accueil, de rencontres de personnes de même génération ou d'un autre âge, des activités participatives diverses, des moments de convivialité ; 

·   soutenir une politique de transports en commun tenant compte des besoins spécifiques des aînés (fréquence des dessertes, points d'arrêt, parcours, accessibilité des transports, arrêt à la demande, abris de bus, entretien des escalators dans les métros...) et mettre en place un service social de mobilité pour les aînés moins valides (taxi social) ; 

·  faciliter l'accès à la culture en informant les aînés des activités culturelles dans la commune (par exemple par la diffusion d'un bottin des activités culturelles et récréatives pour les aînés), en organisant un service de prêt à domicile de médias (bibliothèque, médiathèque, ...), en soutenant  le développement de la vie associative des aînés (clubs culturels, comités 3 X 20) et en proposant un programme de loisirs actifs et adaptés.  

  4.   Ne pensez-vous pas qu'il faille supprimer les freins à l'activité des seniors, tels que plafonds, interdictions et pénalités ?

Tout à fait, comme prévu dans l'accord de gouvernement : les pensionnés qui atteignent 42 ans de carrière pourront dorénavant travailler autant qu'ils le souhaitent, tout en touchant l'intégralité de leur pension. Ceux qui n'atteignent pas cette condition de carrière pourront évidemment, comme c'est déjà le cas actuellement, continuer à travailler, et la sanction (réduction de la pension) deviendra progressive au dépassement du plafond de revenus professionnels autorisés (désormais indexé).

 5.  Pensez-vous mettre en place un dispositif accessible à toutes les catégories de salariés pour valoriser les acquis de l'expérience et autoriser l'enseignement de ces compétences vérifiées et certifiées par leurs pairs, avant la disparition de cette expertise?

Il existe un dispositif de valorisation des acquis de l'expérience et de certification de ces dernières. Le PS est par ailleurs favorables aux dispositifs de tutorat qui permettent de transmettre l'expérience acquise dans un dispositif d'apprentissage.  

 6.  Comment comptez- vous encourager la création ou la reprise de PME par des seniors qui veulent continuer une activité professionnelle ? Quelles mesures pensez- vous employer pour créer une synergie entre grands groupes et les PME dans votre bassin d'emploi ?

Il est très important d'encourager la reprise de PME. On constate en effet que de plus en plus de dirigeants d'entreprise éprouvent des difficultés à trouver un repreneur. En Belgique, des outils (Sowaccess, Fonds de participation, Fonds bruxellois de garantie) proposent aujourd'hui des dispositifs pour faciliter la reprise d'entreprise. Mais ces dispositifs ne sont pas spécifiquement orientés vers des catégories de travailleurs bien spécifiques. Ils s'adressent à tout repreneur potentiel, quel que soit son âge.   

7.  Que pensez-vous du droit de choisir librement l'heure de l'arrêt de l'activité, et de  prendre en compte toutes les prestations de travail valoriser toutes les prestations de travail (y compris celles accomplies après 65 ans) dans le calcul de la pension individuelle ?  

Bien évidemment, le calcul de la pension doit intégrer les années de travail prestées après 65 ans. C'est déjà le cas aujourd'hui pour les personnes qui, à cet âge, n'atteignent pas une carrière complète. Mais le PS est également favorable à prendre en compte dans le calcul de la pension toutes les années prestées au-delà d'une carrière complète de 45 ans.  

 Vous renouvelant tous nos remerciements, recevez Chère Madame Robert, l'expression de nos cordiales salutations.

Thierry Giet
Président du PS

A propos

Nous sommes des femmes et des hommes de bonne volonté, luttant en Belgique et en France, depuis 2003, contre la discrimination par l'âge dont font l'objet les seniors et pour la liberté de choix de ceux qui désirent continuer à exercer une activité lucrative après 45 ans, sans subir rejets, préjugés, pénalités ni contraintes administratives.

Suivez-nous