INFORMATIONS BELGIQUE

2014- Election 2014 - SeniorFlex interroge les Politiques sur leurs engagements vis à vis de l'emploi senior

8 questions ont ete adressées à tous les responsables de parti politique

les réponses seront publiées sur ce site

les questions :

Objet : Campagne électorale pour les élections régionales fédérales et européennes de 2014
Quel est votre message à destination des Seniors 45+ voulant rester actifs ?

 Les seniors de 45 + représentent un tiers de la population.

Victimes de la discrimination par l’âge, et d’une règlementation illogique et dépassée interdisant le cumul emploi-retraite, les Seniors voudraient continuer à exercer une activité lucrative, de façon flexible et selon leur choix individuel.
La vie chère, les loyers lourds, les taxes croissantes, les pensions incomplètes, insuffisantes, souvent modestes, et l’allongement de la vie et des charges familiales les poussent à chercher des sources de revenus complémentaires.

Les seniors, attendent des changements et vos propositions pour une action concrète.
Ils veulent connaître votre engagement en ce sens, avant de voter !
 Faites-nous connaître votre point de vue.

Seniorflex publiera l’ensemble de vos réponses (ou l’absence de réaction) via son site Internet, www.seniorflex.org.

         SeniorFlex se propose d’apporter conseil et soutien à toute mesure ou action que vous et vos élus mettrez en place : ex : débat sur l’emploi senior, café de l’emploi, rencontre entreprises / seniors,  participation à un comité de réflexion, conférences sur l’intergénérationnel etc.

 

Voici les 8 Questions des Seniors Actifs

1. Quelles mesures proposez- vous pour inciter les entreprises à mieux gérer leurs besoins en compétences, à lutter contre la discrimination par l’âge, et à diffuser des exemples de bonnes pratiques en ce sens ?

2. Comment comptez-vous donner une impulsion nouvelle au travail intergénérationnel ? 
Vos candidats sont- ils prêts à susciter et réaliser une grande campagne de communication
 sur le thème  « les Seniors, une ressource et non une charge » ?

3. Comment vos candidats comptent-ils organiser l’accueil et le soutien concret des seniors qui      désirent rester actifs ? Quelles actions  de terrain  prévoyez- vous pour encadrer l’offre et la demande de compétences diverses ?

4. Comment procéder pour supprimer les freins au droit au travail des seniors, tels que plafonds, interdictions et pénalités ?

5. Il existe déjà des dispositifs de Validation des Acquis de l’Expérience,(VAE)
quelles mesures proposez- vous pour les améliorer, les rendre accessibles à toutes les catégories professionnelles ?(certification à la carte)

6. Autoriser l’enseignement en intérim
 
de ces compétences vérifiées et certifiées par leurs pairs, constituer une réserve de seniors volontaires pour l’’intérim dans l’enseignement serait- il une solution pour le transfert intergénérationnel de l’expérience ?

7.  Il est nécessaire  d’ encourager la création, ou la reprise de PME
par des seniors qui veulent continuer une activité professionnelle . Comment comptez-vous procéder ?
Nous suggérons de  créer une synergie entre grands groupes et les PME de mêmes métiers,  
comment pourriez- vous réaliser cette mise en relation ?

8. Que pensez-vous du droit de choisir librement l’heure de l’arrêt de l’activité, en favorisant la diminution progressive et souple de l’activité, (soft landing) et de  valoriser toutes les prestations de travail (même après 65 ans ) dans le calcul de la pension individuelle ?

 

Seniorflex publiera l’ensemble de vos réponses (ou l’absence de réaction) via son site Internet, www.seniorflex.org.

Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs les Présidents de Partis, l’expression de notre considération très distinguée.

Pour SeniorFlex asbl, 
Christiane ROBERT, Présidente.

 

A propos

Nous sommes des femmes et des hommes de bonne volonté, luttant en Belgique et en France, depuis 2003, contre la discrimination par l'âge dont font l'objet les seniors et pour la liberté de choix de ceux qui désirent continuer à exercer une activité lucrative après 45 ans, sans subir rejets, préjugés, pénalités ni contraintes administratives.

Suivez-nous