DISPOSITIONS LEGALES

Travailler après la Pension vous rapporte bien moins que vous ne le pensiez

Travailler après la Pension vous rapporte bien moins que vous ne le pensiez

 

Ref : Budget Droit 231( de Test Achats) de novembre décembre 2013 reprend, dans un article fort bien fait
les surprises qui attendent les Seniors Actifs :

1. Les Plafonds. seront indexés chaque année, contrairement au passé !
Toute la documentation nécessaire se trouve surle site de SeniorFlex. En cas de dépassement, soit vous travaillez pour rien , soit la pension est suspendue pour cette année, et vous remboursez le « trop perçu »

2. Les impôts sur revenus mixtes , moins favorables que les pensions du même montant (lien-les impôts des retraités.)Un actif paie plus d'impôt dans tous les cas.

3. Certains font ce qu'ils veulent... mais il faut avoir 65 ans et 42 ans de carrière...ce qui est difficile pour tous les universitaires !


4. Interdiction de cumuler pension et allocations sociales : ne comptez pas sur le salaire garanti, la mutuelle ou le chômage ! Pas d'indemnité de licenciement non plus

5. Pour le crédit temps , les interruptions de carrière, et le temps partiel, renseignez vous ! Quand il est autorisé, le cumul est limité à 12 mois maximum.


6. Continuer à travailler ne permet pas d'augmenter la pension de retraite.

 

Et si tout cela vous indigne , réfléchissez y au moment de voter ! SeniorFlex publie les réponses des partis aux 8 questions des Seniors actifs. Sachez que les pays voisins sont beaucoup moins hostiles au travail des Seniors, ce n'est donc pas une fatalité !
Utilisez vos droits de citoyen pour faire changer ça.
C'est la raison pour laquelle SeniorFlex veut défendre ses membres par un lobbying ciblé.

En faites- vous partie ? Voyez www.seniorflex.org

A propos

Nous sommes des femmes et des hommes de bonne volonté, luttant en Belgique et en France, depuis 2003, contre la discrimination par l'âge dont font l'objet les seniors et pour la liberté de choix de ceux qui désirent continuer à exercer une activité lucrative après 45 ans, sans subir rejets, préjugés, pénalités ni contraintes administratives.

Suivez-nous