FRANCE

Plébiscite pour le télétravail dans la fonction publique malgré des difficultés pendant le confinement

 

Télétravail : 85% des DRH souhaitent le développer de manière pérenne
sur HelloWorkplac

voilà de tres nombreuses années que SeniorFlex fait la promotion du télétravail.

Il a fallu cette terrible situation du Covid pour que les entreprises et l'administration s'y mettent de façon importante.
De cette expérience en réel, est apparu que ce mode de travail permettait d'introduire une certaine souplesse, de faire travailler certaine categorie de travaileurs sans que l'entreprise en soit génée de leur non présence dans les locaux,

Cependant des questions de securiét sont soulevées ainsi que le controle d'activité, ces questions relèvent du management RH qui y travaille.

Le télétravail va enfin est pris en consideration dans les nouvelles organisations qui vont decouler du remaniement des methodes de travail qui vont suivre la crise du covid

C'est un grand plaisir d'annoncer le retour de l'évènement référent national de l'emploi et de la formation.
Nous avons toujours autant à coeur de vous y accueillir !

Pour cette édition 2020, Paris pour l'emploi s'adapte et s'engage à vos côtés.

Retrouvons-nous les 8/9 octobre 2020, place de la Concorde à Paris.

C'est un grand plaisir d'annoncer le retour de l'évènement référent national de l'emploi et de la formation.
Nous avons toujours autant à coeur de vous y accueillir !

Pour cette édition 2020, Paris pour l'emploi s'adapte et s'engage à vos côtés.

Retrouvons-nous les 8/9 octobre 2020, place de la Concorde à Paris.

Digitalisation, externalisation, nouveaux modèles d’organisation : face aux mutations du travail et après la crise du Covid-19, comment les cadres “seniors” peuvent-ils aborder leur deuxième partie de carrière ? Le tout sera de faire preuve d’agilité.

CET ARTICLE SERA À RETROUVER EN INTÉGRALITÉ DANS LE MAGAZINE COURRIER CADRES N°127 EN KIOSQUES LE 25 JUIN 2020 

 

Si vous êtes né avant 1975, vous êtes officiellement un “senior”. Mais attention à ne pas faire figure de quinqua désengagé !
Car les préjugés demeurent. L’âge reste le premier critère de discrimination à l’embauche et dans l’entreprise. Même pour les cadres.

Olivier Beyer, président de Go Cadres, n’hésite pas à asséner que “si le chômage reste pour eux minime, le risque qu’il dure plus d’un an augmente avec l’âge.” Et quand il se penche sur “les vagues de licenciements” qui devraient suivre le Covid-19, il constate que 50 % des cadres licenciés ont + 45 ans.

Côté recrutements, la situation n’est guère meilleure : “Ils ont 20 ans d’expérience, mais sont ceux qui reçoivent le moins d’offres d’emploi (5 %)”. (…)

Mutations et changement de posture

Selon France Stratégie, trois nouveaux modes d’organisation du travail devraient devenir la norme d’ici 2030 : “l’organisation apprenante”, la “plateforme collaborative virtuelle”, et le “super-intérim”. (…) Ces mutations accompagnent un mouvement plus profond : la transformation digitale.( …) Pour Olivier Beyer, “l’autre mutation majeure, c’est la flexibilité de la posture managériale. Face à des jeunes dont les aspirations ne sont plus les mêmes, les cadres seniors n’ont d’autre choix que de se frotter à de nouvelles façons de manager. (…)

Une formation permanente

Mais tous ne peuvent changer du jour au lendemain. D’où l’importance de la formation continue. Selon Michael Page, dans l’après-Covid, “elle s’imposera comme la clé pour garantir la performance et l’employabilité des salariés”. C’est pourquoi Claudine Pierron, à l’Apec, recommande aux seniors de solliciter leur entreprise pour déclencher un parcours de formation, mais aussi de “ne pas hésiter à utiliser leur CPF (compte personnel de formation), et à faire appel à des conseillers en évolution professionnelle.

Managers entrepreneurs ou intérimaires

De plus en plus de quinquagénaires quittent aussi leurs entreprises pour réaliser des missions à temps partagé. Le Covid-19 a certes mis entre parenthèses leurs projets. Mais le management de transition, notamment, devrait redémarrer en force après l’épidémie. “Les entreprises essaient actuellement de re-mobiliser leurs salariés, mais elles préparent aussi de grandes transformations à venir. Car le télétravail confiné a changé la donne”, prévient Marie Paillard , “executive interim” de Grant Alexander France.

A propos

Nous sommes des femmes et des hommes de bonne volonté, luttant en Belgique et en France, depuis 2003, contre la discrimination par l'âge dont font l'objet les seniors et pour la liberté de choix de ceux qui désirent continuer à exercer une activité lucrative après 45 ans, sans subir rejets, préjugés, pénalités ni contraintes administratives.

Suivez-nous