FRANCE

LES SENIORS FACE A L'EMPLOI - Colloque de la Chaire Transitions démographiques Transitions économiques

LES SENIORS FACE A L'EMPLOI
JEUDI 20 MARS 2014 DE 17H - 20H
Caisse des Dépôts, Salle Solférino
(15 quai Anatole France, Paris 7ème)

Le programme du colloque "Les seniors face à l'emploi" :

17h: Ouverture - Hélène Xuan
Directrice scientifique de la Chaire Transitions démographiques Transitions économiques (TDTE)
17h10 - 17h50: Débat 1 - Le taux d'emploi des seniors est-il trop faible ?
- Annie Jolivet – Que masque la hausse du taux d'emploi des seniors ?
Economiste au Centre d'Etudes de l'emploi et chercheur associé à la Chaire TDTE
- Antoine Magnier Directeur de la DARES
- Brigitte Gotti Directrice des ressources humaines du groupe Caisse des Dépôts

Débat avec la salle
17h50 - 18h45: Débat 2 - Seniors et emploi, travailler c'est la santé ?
- Thomas Barnay – La santé des séniors au travail
Maitre de conférences en sciences économiques à l'Université de Paris-Est et chercheur associé à la Chaire TDTE
- Françoise Forette Directrice d'ILC-France
- Jean-Denis Combrexelle Directeur général de la DGT

Débat avec la salle
19h - 20h: Débat 3 - Peut-on dynamiser le marché du travail des séniors ?
- Manon Domingues Dos Santos – Faut-il former les seniors ?
Professeur d'économie à l'Université de Paris-Est et chercheur associé à la Chaire TDTE
- Arnaud Chéron – Le cumul emploi-retraite : un dispositif efficace ?
Directeur du pôle de recherche en économie de l'EDHEC Business School et chercheur associé à la Chaire TDTE
- Bernard Vivier Directeur de l'IST
- Emmanuelle Wargon Déléguée générale de la DGEFP

Débat avec la salle

20h - 20h10: Conclusion : Concilier les générations sur le marché du travail
- Grand témoin - Jean-Hervé Lorenzi Président du Cercle des économistes

A propos

Nous sommes des femmes et des hommes de bonne volonté, luttant en Belgique et en France, depuis 2003, contre la discrimination par l'âge dont font l'objet les seniors et pour la liberté de choix de ceux qui désirent continuer à exercer une activité lucrative après 45 ans, sans subir rejets, préjugés, pénalités ni contraintes administratives.

Suivez-nous