INFORMATIONS BELGIQUE

Une fiscalité revue en cas d'acquisition d'un logement à Bruxelles

Le second volet de la réforme fiscale en région bruxelloise a été voté en cette fin d'année. Il induira, dès 2017, une fiscalité revue en cas d'acquisition de son logement.

Il prévoit notamment l'octroi à l'ensemble des propriétaires bruxellois, d'une prime forfaitaire de 120 euros pour l'habitation située en Région de Bruxelles-Capitale dans laquelle le propriétaire a fixé sa résidence principale en 2016; la suppression du bonus logement pour les contrats conclus après le 31 décembre 2016 ou encore l'augmentation de l'abattement sur les droits d'enregistrement lors de l'achat d'une habitation-résidence principale pour les personnes qui ne sont pas plein propriétaires d'une autre habitation (175.000 euros pour des achats portant sur des conventions conclues à partir du 1er janvier 2017 et pour une base imposable n'excédant pas
500.000 euros).

 

Commentaire SeniorFlex :

Beaucoup de seniors , propriétaires habitant l’habitation acquise pendant leur vie active , se voyaient contraints de la mettre en location pour pouvoir payer leur précompte immobilier , car habiter chez soi est « une non- dépense », et non un revenu supplémentaire,

et si la pension est faible , le revenu ne suffit pas pour pouvoir payer ces taxes...

Un effort du gouvernement fédéral pour soutenir ces propriétaires- habitants (à Bruxelles pour commencer ?), une revendication répétée de SeniorFlex !

Un petit pas dans la bonne direction !

La Journée de l’Artisan s’est déroulée ce dimanche 27 novembre, pour la 10e fois.
A travers tout le pays, 700 artisans ont accueilli le public pour partager leur savoir-faire et faire découvrir des métiers parfois méconnus aux visiteurs.

Organisée depuis 2006 par le SPF Economie, avec le soutien du ministre des Classes moyennes, des Indépendants et des PME Willy Borsus, la Journée de l’Artisan a pour objectif de mettre en lumière le savoir-faire et le talent des nombreux artisans actifs en Belgique.

« Je suis heureux de soutenir cette Journée de l’Artisan. Cette année encore, nous constatons un grand succès de foule puisque nous estimons à 45.000 le nombre de visiteurs qui se sont rendus aujourd’hui dans les ateliers des artisans.
Cette 10e édition s’inscrivait dans la foulée du lancement récent du statut de l’artisan, qui a déjà permis à 550 artisans d’obtenir une reconnaissance légale de leur savoir-faire
», indique Willy Borsus.

Du côté du site internet, on a relevé  15.000 visites, 65.000 pages vues et près de 75.000 fiches d'artisans ouvertes.

Le Ministre remercie tous les artisans qui ont pris part à la journée mais également le public qui s’est déplacé en nombre pour aller à la rencontre des métiers artisanaux.

Vous trouverez toute l’information: http://www.journeedelartisan.be/fr

 

Commentaire SeniorFlex:

une bonne occasion de trouver sa réorientation, de transmettre un savoir faire ou d'en acquerrir un, de trouver une actiivité à reprendre.
Bravo !

Le statut d'étudiant entrepreneur sera d'application au 1er janvier 2017

Le gouvernement fédéral a adopté ce vendredi l'arrêté permettant que le nouveau statut de l'étudiant entrepreneur soit d'application dès le début de l'année 2017.
Pour l'UCM, c'est une excellente nouvelle. L'esprit d'entreprise se développe petit à petit en Belgique, en particulier chez les jeunes.
Il faut encourager cette tendance. Ce nouveau statut est favorable et complète au bon moment les actions lancées au sein d'un nombre croissant d'écoles et universités, à l'initiative du gouvernement wallon.

Les étudiants entrepreneurs sont de plus en plus nombreux. Ils étaient 180 l'an dernier en Wallonie et le potentiel est bien supérieur.
C'est pourquoi il était essentiel de leur donner un réel statut social et fiscal, au même titre que les étudiants jobistes.

L'UCM accueille donc positivement l'arrêté royal qui est passé au Conseil des ministres fédéral ce matin, afin que le nouveau statut défini en juillet soit d'application au 1
er janvier 2017.

L'UCM salue particulièrement l'exemption de toute cotisation sur la première tranche de revenus (jusqu'à 6.505 euros) et la fin de la discrimination qui existait jusqu'ici avec les étudiants jobistes en matière de plafond de revenus, pour rester fiscalement à charge des parents.
Au point de vue fiscal, l'étudiant ne sera assujetti à l'impôt que si son revenu dépasse 7.420 euros.

L'UCM continue d'insister pour qu'un accompagnement adapté soit mis en place durant les derniers mois de la vie d'étudiant, afin d'anticiper l'évolution du business plan, d'informer sur le statut d'indépendant, les obligations d'employeur, etc.

L'UCM plaide pour que ce statut soit d'application jusqu'au dernier trimestre de la dernière année scolaire et pour qu'une fois diplômé, l'entrepreneur bénéficie des droits sociaux d'un jeune en stage d'insertion, tout en s'inscrivant au statut d'indépendant complémentaire.

http://www.ucm.be/Defense-et-representation/Espace-presse/Espace-Presse/2016/Le-statut-d-etudiant-entrepreneur-sera-d-application-au-1er-janvier-2017

 

Commentaire SeniorFlex :

Ce sujet avait été abordé lors de la rencontre SeniorFlex avec le Ministre BORSUS.
A quand un statut du senior actif et celui du senior entrepreuneur ?

Le Hub Transmission de la Chambre de Commerce de Bruxelles organise
le jeudi 24 novembre de 18h00 à 20h30 un speed dating dédié aux acquéreurs en recherche d’une entreprise.

Veuillez trouver ci-dessous le programme de l’évènement :

 18h00 : Accueil

18h30 : Début du speed dating 

20h00 : Networking & drink

Lieu : BECI, Avenue Louise, 500 à 1050 Bruxelles

Prix : Gratuit pour les membres du Hub Transmission / 60€ pour les non membres

        (tout no-show sera facturé 60€)


Commentaire SeniorFlex:

Une des issues des seniors au chomage de longue durée est la creation ou la reprise d'entreprise. Alors informez vous !

A propos

Nous sommes des femmes et des hommes de bonne volonté, luttant en Belgique et en France, depuis 2003, contre la discrimination par l'âge dont font l'objet les seniors et pour la liberté de choix de ceux qui désirent continuer à exercer une activité lucrative après 45 ans, sans subir rejets, préjugés, pénalités ni contraintes administratives.

Suivez-nous